L'abandon de son animal, cet acte fréquent et cruel !

Mlle beauty cat, bio, cheveux longs naturels, bio, blog, 30 millions d'amis, abandon animal, chat et chien abandonés

Depuis le 7 Juin 2015 je me sens totalement préoccupée par l'abandon des animaux a un point encore plus élevé,  pour la simple et bonne raison que nous avons dut recueillir une chatte gestante 2 jours avant mise bas. Je vais donc vous parler de l'abandon (tous mes articles ne sont pas joyeux..).

Je vous laisse tout d'abord avec cette vidéo remplaçant l'animal par un enfant jusqu’à l'abandon, ça vous choque ? Un animal c'est pourtant pareil..


Adopter un animal

Il existe différente façon de trouver le compagnon de nos rêves parfois plus ou moins bonne: 
  • refuges.
  • Animaleries.
  • Associations.
  • Élevages professionnels.
  • Élevages amateurs.
  • Particuliers via des forums, petites annonces, bouche à oreille..
La plupart du temps les animaux sont pris étant jeunes, beaux et en bonne santé. A ce moment là ils sont tout mignon, ils n'ont souvent pas de problèmes exigeant des visites vétérinaires régulières, ils sont de petites tailles, c'est nouveau donc attrayant... Mais un animal évolue comme nous mêmes évoluons de l'état de nourrisson à l'état de personnes âgées en passant par un stade pas toujours simple qui n'est autre que l'adolescence. 

Avant d'adopter il faut se demander:
  • si les moyens financiers sont là (vétérinaire, nourriture de qualité,  puçage, opérations, castration, stérilisation..).
  • si l'espace de vie est suffisant pour l'animal jusqu'à la fin de sa vie.
  • si vous êtes prêts à le prendre en charge lors d'un déménagement, d'un divorce.
  • si ce n'est pas juste une envie du moment et donc que vous ne risquez pas de vous en lasser.
  • si l'animal est bien sevré et un minimum sociable.
  • si vous avez du temps à lui accorder.
  • si vous avez un moyen de garde si vous partez en vacances, a l'hopital etc..
  • si une personne de la famille ne serait pas allergique.
  • si vous pouvez offrir une nourriture adapté aux besoins de chaque stades de vie (junior, adulte, stérilisé, obèse, malade etc..).
  • si vous êtes prêt a voir certaines choses de votre intérieur ou de votre jardin abîmé par votre compagnon. 
  • si vous connaissez l'espèce et la race de l'animal que vous souhaitez adopter (certains ont des besoins très spécifique).
  • si vous savez qu'un animal peut changer de caractère mais que cela se travaille (il existe des professionnels pour vous guider).
  • si vous êtes prêt a nettoyer son lieu de vie régulièrement.
  • si vous vous énervez facilement et pouvez devenir violent.

Une fois votre choix posé, ne pas hésiter a aller voir l'animal pour constater son comportement, son état de santé et connaitre son passé, ses origines. Je vous invite fortement à vous documenter sur l'animal et la race que vous avez choisit puisque les besoins ne sont pas toujours les mêmes selon votre choix. Puis si vous êtes prêt, alors vivez jusqu’à la fin de sa vie une belle aventure avec des bas et des hauts comme dans toutes "colocations".


Le taux d'abandons en France

Plus de la moitié des foyers possèdent un animal, parfois même plusieurs (53% en 2013). Parmi ces familles chaque année c'est +/- 100.000 animaux qui vont être abandonnés pour différentes raisons donc 12 compagnons délaissés par heure. Malgré ce taux d'abandon beaucoup de personnes pratique des portées simplement pour le plaisir ne sachant pas toujours si les petits trouveront une famille, mettant peut-être en danger les futurs petits et pouvant donner trop de travail par la suite aux refuges qui s'occupe des animaux abandonnés. Sans oublier certaines familles qui ne font pas stériliser leur chatte qui se retrouvera facilement gestante lors de ses chaleurs si elle a le malheur de sortir à l'extérieur durant ce temps là.

Ce n'est plus seulement des chats, des chiens qui sont abandonnés mais aussi des Nouveaux Animaux de Compagnie (rats, furets...), ce qui n'arrange rien surtout en période de vacances. L'animal n'est pas toujours considéré comme un être doué de sensibilité faisant entièrement partit de la famille.


Les pratiques d'abandon courante

Différentes manières sont remarquées: 
  • Mise d'annonces avec différents prétexte sur internet, chez un commerçant..
  • Déposer son animal dans un refuge/association, ce qui n'est pas gratuit pour celui qui abandonne, de plus celui qui abandonne aura pas forcément un bon accueil (normal). L'animal peut être parfois euthanasié si inadoptable, ou lorsque la structure et ses contacts n'ont plus de place. Un animal jeune, beau et en bonne santé peut avoir des chances de trouver une nouvelle famille tandis que les autres ne trouverons pas forcément.
  • Lâcher son animal sur la voie publique, ce qui entraîne 2 ans de prison et 30 000 euros d'amende si on retrouve les propriétaires. C'est une mort presque assuré pour celui-ci et rarement des plus douce! 
  • Déposer son ancien compagnon a la fourrière, qui peut elle euthanasier de suite si l'envie lui prends. Il y a des frais aussi et ils ne sont pas bénévole, l’accueil est donc plus agréable pour vous, mais pas pour votre animal. C'est souvent l'argent avant le bien être de l'animal.


La divagation, un cas spécial 

Parfois l'animal est dit en divagation et est conduit en fourrière où il peut être réclamé sous les 8 jours puis devient la propriété de la fourrière qui peut faire ce que bon lui semble: euthanasie ou adoption.

Concernant un chien, « Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s'il participait à une action de chasse et qu'il est démontré que son propriétaire ne s'est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l'action de chasse ».

Concernent un chat, « est considéré comme en état de divagation tout chat non identifié trouvé à plus de deux cents mètres des habitations ou tout chat trouvé à plus de mille mètres du domicile de son maître et qui n'est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci, ainsi que tout chat dont le propriétaire n'est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d'autrui ».

De plus tout animal trouvé sur la voix publique doit être mené en fourrière directement. Pucer son animal peut lui sauver la vie pour un moindre coût finalement, puisqu'on pourra vous contacter pour vous prévenir qu'il est présent en fourrière et qu'il faut venir le chercher.


La vie après un abandon pour l'animal

Au départ l'animal souffrira psychologiquement puisqu'il perds tous ses repères affectifs, de lieux, d'alimentation mais aussi et surtout des êtres avec qui il a vécu auparavant. Il faut savoir qu'un animal vieux aura moins de facilité a s'adapter a sa nouvelle vie s'il en a une qu'un jeune. A savoir qu'un chien peut surmonter cette épreuve grâce a un humain, un chat aura un peu plus de mal d'après les échos remarqués sur divers témoignages du net.

Il faura accorder du temps a l'animal qui pourra entre autre au tout début (ce n'est pas toujours le cas, heureusement):
  • présenter des signes de stress.
  • être moins propre qu'à l'origine avec des risques parfois d'incontinence dut aux sautes humeurs.
  • ne pas vouloir sortir de la maison, et vouloir rester en intérieur (peut être par peur d'un nouvel abandon).
  • vous faire confiance parfois qu'après un assez long moment.
  • ne pas assez s'alimenter et présenter un risque de maladie.
  • fuir le contact ou au contraire ne pas vous lâcher.
  • n'être pas aussi sociable qu'il l'aura été, et qu'il sera par la suite.
  • présenter une anxiété a la séparation.

chatons, chatte gestante, veterinaire, mlle beauty cat, blog, accueillir chatte enceinte

Mulan a trouvé sa place, elle qui a été abandonné gestante dans ma rue. 5 petits bébés sont nés mais malgré 3 visites vétérinaire seulement Luffy, jeune femelle née 2 jours après l’accueil de sa mère est encore là. J'ai honte pour les personnes qui ont osées laisser seule une femelle gestante, adorable, très caline, propre dans la rue, sans eau, sans nourriture... a part ce que donnait un groupe de jeunes adultes où j'habite actuellement.

2 commentaires:

  1. Bravo, pour ton article et pour ton geste envers cette minette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était tout à fait normal de ne pas la laisser seule dehors. Je te remercie pour ce compliment !

      Supprimer